le marchand de venise

Nos partenaires

Dossier du spectacle

Télécharger
2018 - ERGATICA dossier artistique du Ma
Document Adobe Acrobat 1.4 MB


Crédit photos © Janusz Rewerski

http://januszrewerski.blogspot.fr/

 

 « … Shakespeare a cette honnêteté vis-à-vis de ses personnages : ils doivent pouvoir parler et dire ce qu'ils ont à dire, pleinement sans morale d'auteur, même s'ils disent des choses horribles... »   - Laurent Gaudé -

 

"L'équipe s'est rassemblée autour d'une envie forte : donner à entendre à tous ceux que le mot « classique » rebute, qu'un texte comme celui-ci n'a pas pris une ride. Les spectateurs du 21ème siècle peuvent encore être divertis, émus, bouleversés par des propos écrits au 16è siècle. "  - C. Lacroutz-



Deux intrigues, issues d'histoires anciennes, s'entremêlent sur fond de pouvoir, d'argent, de désirs et d'insouciance dans une société en perte de vitesse économique.

D'un côté la République de Venise avec ses lois, ses religions, son commerce et ses ghettos.

De l'autre, Belmont, au large de Venise, cité idéalisée des arts, de l'amour, de l'esprit et de l'ordre moral.

Les deux histoires se croisent réellement dès lors que durant le procès, Portia, déguisée en jeune avocat, confond habilement Shylock, ramène le jugement en faveur de Venise et fait impitoyablement condamné l'étranger : le juif Shylock. Elle sauve Antonio et au passage en profite pour faire annuler la dette de 3000 ducats de son récent époux Bassanio. Shylock, ridiculisé et spolié est obligé de se convertir à la religion chrétienne.

 


Le Marchand de Venise est la mise en scène d'une société rigide, individualiste où règnent pouvoir, argent et religions.

Une société aux règles strictes avec lesquelles l'individu "s'arrange" et qu'il manipule  sans vergogne.

 

Elle est l'une des pièces les plus controversées de W. Shakespeare; Elle place le spectateur, face à un homme que l'appartenance à un groupe social minoritaire fragilise dans une société prompte à oublier son humanité au profit d'un système économique omniprésent et tout puissant.

Moment clef de la pièce : le procès au cours duquel se jouent d'un côté la vie d'un homme, et de l'autre la légitimité et le strict respect des lois régissant une communauté.

 

Quand l'humiliation mène à la folie et que le coeur de chaque spectateur se met à balancer,

quelles valeurs chacun de nous est-il prêt à défendre ?

 

Le Marchand de Venise c'est aussi l'expression d'une jeunesse qui cherche son chemin, son épanouissement, son "droit à être".


Un effet miroir entre ce texte du 16ème et notre 21ème siècle s'est imposé. Les événements qui surviennent de par le monde depuis plusieurs années ont contribué à ce rapprochement : krachs boursiers, attentats, violences religieuses…

 

L'équipe s'est rassemblée autour d'une envie forte : donner à entendre à tous ceux que le mot « classique » rebute, qu'un texte comme celui-ci n'a pas pris une ride. Les spectateurs du 21ème siècle peuvent encore être divertis, émus, bouleversés par des propos écrits au 16è siècle.    C. Lacroutz


 Un texte : 8 comédiens !

Beaucoup de compagnies indépendantes - crise économique oblige (?)- créent des projets artistiques en équipe très réduite (1, 2 voire 3 personnes, artistes et techniciens confondus!).

Quand le besoin se fait sentir de se rassembler en nombre autour d'un texte, d'une œuvre quelles alternatives avons-nous

ne rien faire ?

tenter coûte que coûte ?

Nous avons choisi pour défendre ensemble ce projet de nous concentrer sur le travail du jeu d'acteur.

Nous évoluerons sur plateau nu ou presque.